L'Aiguille d'Arves Méridionale
Parmi les mythiques Aiguilles d'Arves, la Méridionale est la plus haute (d'un tout petit mètre certes) et celle dont la voie normale est la plus difficile. Elle est également le point culminant du Massif des Arves et de Valloire.
Première approche
Au départ du hameau de Bonnenuit, à Valloire, on commencera par monter au Refuge des Aiguilles d'Arves, avant de rejoindre le fond de la Combe des Aiguilles. On quittera alors le sentier pour monter au Col des Trois Pointes, puis on montera à la Pointe Salvador. On rejoindra alors l'arête Sud-Est de l'Aiguille Méridionale d'Arves que l'on remontera jusqu'à la Brèche Brulle. Une fois au niveau de cette dernière, on suivra la belle vire qui raie la face Ouest de l'Aiguille Méridionale d'Arves, puis on remontera cette même face jusqu'au Mauvais Pas, le passage le plus technique de l'itinéraire (5c). En haut du Mauvais Pas, il ne restera alors plus qu'à remonter l'arête facile jusqu'au sommet. Pour rentrer, on prendra le même chemin qu'à l'aller, mais une fois de retour en haut du Mauvais Pas, on descendra par des rappels successifs jusqu'à la vire qui nous ramènera à la Brèche Brulle.
L'Aiguille Méridionale d'Arves, vue depuis l'Aiguille Orientale de la Saussaz.
Itinéraire à suivre
Comme la majorité des itinéraire concernant les Aiguilles d'Arves au départ de Valloire, celui-ci commence au parking de Bonnenuit. A noter qu'il est également possible de venir par le vallon du Lac du Goléon : depuis la Grave, on monte se garer au parking d'Entraigues, puis on va au Refuge du Goléon avant de rejoindre le pied de la Pointe Salvador, que l'on remonte jusqu'à son sommet. L'itinéraire est ensuite le même.
Avant de me lancer dans la description de l'itinéraire, je fais une petite digression. Quand j'ai commencé à partir en montagne "seul" (sans mes parents), en tant que personne "responsable", j'ai très vite eu envie d'explorer de nouveaux itinéraires, pour découvrir plus que les classiques randonnées très fréquentées, comme les Trois Lacs et la Chapelle de Notre-Dame des Neiges (qui n'en restent pas moins de très beaux itinéraires). C'est ainsi que je me suis lancé à l'assaut du Grand Galibier (à l'époque ça me semblait un gros morceau !), ce qui m'a donné envie de m'orienter vers l'alpinisme. Par la force des choses, j'ai fini par apprendre l'existence du "Défi des 7 Sommets" (qui consiste à gravir le plus haut sommet de chaque continent). Comme beaucoup de monde, ce défi m'a beaucoup attiré, tout en sachant que je ne pourrai probablement jamais le réaliser. Puis, je me suis rapidement rendu compte que le Grand Galibier était le plus haut sommet du Massif des Cerces. Je me suis alors intéressé à la géographie des Alpes et c'est ainsi que j'ai découvert que les Alpes Occidentales (en gros tous les massifs qui sont au moins partiellement en France et le Massif du Grand Paradis (en Italie)) étaient divisées en 39 massifs. En découvrant "bibliographiquement" ces massifs, je me suis dit que je pourrais me faire ma "version du pauvre" du "Défi des 7 Sommets", et me faisant mon "Défi des 39 Sommets". Le Grand Galibier étant déjà fait, il ne m'en restait "plus que" 38 ! Parmi tous ces sommets, le plus difficile techniquement et celui qui risquait de me causer le plus de problèmes (à cause de l'exposition au vide notamment) était celui dont il est question dans cette page : l'Aiguille Méridionale d'Arves. Etant le sommet le plus difficile (bien plus difficile que le second de la liste ...), je m'étais dit que je le garderai pour la fin. Comme ça, le défi aurait commencé à Valloire et aurait fini à Valloire, "ma" station. C'en était presque émouvant ! Mais je n'ai finalement pas pu attendre et la Méridionale aura été le 22ème sommet de ma liste. Mes ascensions de la Barre des Ecrins et du Mont Blanc s'étant très bien passées avec Jonathan en tant que guide, je l'ai recontacté pour l'Aiguille Méridionale d'Arves. Pour une fois, j'allais en plus être "à domicile" et je n'aurai ainsi pas à faire de route pour me rendre sur place ... Sauf que finalement, j'ai dû inverser ma semaine de vancances à la Clusaz et celle à Valloire (problème de riche, certes) et je me suis retrouvé à devoir me lever à 2h du matin pour être au parking de Bonnenuit à 5h ...
Bref, trêve de tergiversations, on y va ! Je retrouve donc Jonathan à 5h au parking, mais pour ceux qui veulent économiser un peu de sommeil, il est également possible de passer la nuit au Refuge des Aiguilles d'Arves. Le début de l'itinéraire est classique : en haut du parking, on traverse à gué le Ruisseau de Bonnenuit, puis la Valloirette par une passerelle et enfin le Torrent des Aiguilles par une autre passerelle. On monte ensuite au hameau des Aiguilles. Le tout à la frontale à cette heure là !
Montée au hameau des Aiguilles, de nuit.
Arrivée au hameau des Aiguilles, en même temps que les premières lueures du jour.
Une fois au hameau des Aiguilles, on continue sur le chemin qui va vers le fond de la Combe des Aiguilles, en direction des Aiguilles d'Arves. On passa ainsi au hameau en ruines du Commandraut, puis à un petit replat sous la Combe du Puy, avant d'arriver au Refuge des Aiguilles d'Arves par le Mauvais Pas (le Mauvais Pas des randonneurs, rien de bien méchant, surtout par rapport au Mauvais Pas des alpinistes (passage de 5c), qui est juste sous le sommet de l'Aiguille Méridionale d'Arves).
Le chemin qui remonte la Combe des Aiguilles, après le hameau des Aiguilles. Au fond, on voit deux des Aiguilles d'Arves, dont la Méridionale, à gauche.
Traversée d'un troupeau de vaches, au niveau des ruines du Commandraut.
Le replat sous la Combe du Puy. Sur la gauche, on devine le chemin qui remonte au niveau du Maivais Pas "des randonneurs" (traversée de l'éboulis et de la petite "barre rocheuse").
Arrivée au Refuge des Aiguilles d'Arves, avec le Méridionale en arrière-plan.
Une fois au refuge, on continue vers le fond de la Combe des Aiguilles, pour aller au pied des Aiguilles d'Arves. A mesure que l'on avance, la vue sur les trois géantes se dégage petit à petit. Arrivé au fond de la combe, au pied des Aiguilles d'Arves, alors que le sentier continue et tourne sur la droite pour monter vers le Col de Petit Jean, on quitte ce dernier sur la gauche pour monter le long couloir qui aboutit à mi-chemin entre le Col des Trois Pointes et la Pointe Salvador.
Le chemin après le Refuge des Aiguilles d'Arves, qui mène vers le fond de la Combe des Aiguilles.
Arrivée au pied des Aiguilles d'Arves, avec des petits nuages qui commencent à arriver.
Vue sur le couloir qui remonte entre le Col des Trois Pointes et la Pointe Salvador, au moment où l'on quitte le chemin.
La remontée du couloir vers le Col des Trois Pointes et longue et fatiguante. C'est un immense éboulis qui recouvre par endroits une couche gelée bien glissante, sur environ 600 mètres de dénivelé. Il n'y a rien de bien dangereux, mais il faut rester vigilant si l'on ne veut pas passer plus de temps par terre que debout. Autant que possible, il faut passer avec des crampons là où il reste de la neige. Sur le haut du couloir par contre il y a beaucoup moins de neige et la pente se fait plus forte. On se sert beaucoup plus des mains pour franchir de courts passages plus verticaux, entrecoupés d'éboulis très glissants. Une fois sur l'arête entre le Col des Trois Pointes et la Pointe Salvador, on a bien mérité le droit de s'accorder une petite pause !
Début de la montée du couloir qui mène près entre le Col des Trois Pointes et la Pointe Salvador.
Rapide pause durant le montée du couloir.
Photo prise au même endroit que la ,précédente, mais par Jonathan. En arrière-plan, on voit l'Aiguille Centrale d'Arves et l'Aiguille Septentrionale d'Arves.
Regard en arrière durant la monté du couloir. Avec les nuages qui ont envahi le fond de la vallée, on a l'impression d'une descente sans fin.
La partie haute du couloir, où le sol gelé et glissant se cache sous une fine couche d'éboulis et où il faut parfois escalader de petits ressauts rocheux.
Un petit passage de grimpette, juste avant de rejoindre l'arête.
Arrivée sur l'arête entre le Col des Trois Pointes (visible au premier plan à gauche) et la Pointe Salvador. Au fond à droite, on voit l'Aiguille d'Argentière.
Une fois sur l'arête entre le Col des Trois Pointes et la Pointe Salvador, on rejoint vers le sommet (tout proche) de cette dernière. Nous avons laissé crampons et bâtons de marche sur cette arête.
Montée vers la Pointe Salvador.
Arrivée au sommet de la Pointe Salvador, avec le Massif des Ecrins en arrière-plan.
Les nuages nous ayant partiellement enveloppé au sommet, je fais le tout d'horizon photographique (de la gauche vers la droite) depuis le sommet de la Pointe Salvador. Passez votre souris sur le nom d'une montagne dans la description d'une photo pour la voir entourée sur la photo correspondante.
On commence en direction du Nord, avec les Aiguilles d'Arves. De gauche à droite on a : l'Aiguille Méridionale d'Arves (3514 m, point culminant du Massif des Arves, notre objectif), l'Aiguille Centrale d'Arves (3513 m), et l'Aiguille Septentrionale d'Arves (3364 m).
Un peu plus sur la droite, on a le Col de Petit Jean, l'Aiguille de l'Epaisseur et la Pointe des Ratissières au permier plan. Derrière, à gauche, on voit dépasser la Pointe d'Emy et la Grande Chible et tout au fond, on voit le Mont Blanc.
Sur la ligne d'horizon, on a la Dent Parrachée, la Pointe de Ronce (3612 m, point culminant du Massif du Mont-Cenis), l'Aiguille de Scolette, la Pic du Thabor (qui dépasse à peine des nuages) et la Roche Bernaude (qui ne dépasse pas beaucoup plus). Juste en dessous, on devine également la Pointe de la Sandonière et la Roche Noire. Enfin, encore en dessous, on a la Sétaz des Prés.
De gauche à droite, on a la Pointe des Cerces, le Mont Chaberton, le Pic de la Moulinière, l'Aiguille d'Argentière, le Grand Galibier (sommet Est) (3219 m), le Grand Galibier (sommet Ouest) (3229 m, point culminant du Massif des Cerces), le Roc Termier, la Tête de Colombe, le Mont Viso (3841 m, point culminant du Massif des Alpes Cottiennes), le Pic de Rochebrune (3321 m, point culminant du Massif du Queyras), la Pointe des Lauzettes, les Pics de la Font Sancte (3385 m, point culminant du Massif d'Escreins), le Pic Est de Combeynot, le Pic Ouest de Combeynot, la Montagne des Agneaux et le Pic des Trois Evêchés.
On termine le tour d'horizon avec, de gauche à droite, le Mont Pelvoux, la Barre des Ecrins (4102 m, point culminant du Massif des Ecrins), la Meije, le Râteau, le Pic de la Grave et l'Aiguille du Goléon.
Je rajoute une photo panoramique du Massif des Ecrins. Pour la voir en haute définition, clic droit dessus, puis "Afficher l'image", puis cliquez dessus pour la zoomer.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXX.
XXXXXXXXXXXXXX
Profil altimétrique
Tracé de la rando
Informations rando
Durée
13h 25min
Distance
20.63 km
Dénivelé
1968 m
Altitude max
3514 m
Altitude min
1666 m
Secteur
Valloire
Massif
Arves
Engagement
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Exposition
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Niveau physique
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
En famille
NON
Restrictions
XXXXXXXXXXXXX.
+
-