La Grande Tête de l'Obiou
Point culminant du Massif du Dévoluy, la Grande Tête de l'Obiou ne s'atteint pas facilement. Un grand couloir plutôt vertical mène à la Vire de la Cravate qui est assez aérienne : les mains sont utiles ! Depuis le sommet, la vue est très dégagée du Massif de la Chartreuse au Nord, jusqu'à Sisteron et au Mont Ventoux au Sud.
Première approche
Au départ du Chalet des Baumes, cet itinéraire va d'abord nous emmener dans la Combe du Petit Obiou en passant par le Pas du Vallon. De là, on attaquera une remontée à flanc de rocher en direction du bas du couloir. Avant d'entamer la montée de ce fameux couloir, on fera un petit crochet par une grotte de glace. Ensuite, ce sera la première difficulté avec la montée du couloir qui n'est pas très compliquée techniquement, mais dont la partie finale est assez raide. Les vires étant de plus en plus petites à mesure que l'on monte, il faut rester très vigilant car une chute pourrait très mal se terminer. Enfin, ce sera la deuxième et dernière difficulté avant l'objectif : la Vire de la Cravate. Cette vire traverse la face Sud pour mener à une pente facile, juste sous le sommet. Le retour s'effectuera par le même itinéraire.
La Grande Tête de l'Obiou, vue depuis le point de départ, le Chalet des Baumes.
Itinéraire à suivre
Pour se rendre au parking du Chalet des Baumes, il faut prendre la piste qui va au Col de la Samblue. Cette piste part de l'Ouest du village des Payas. Une fois le Col de la Samblue dépassé, on continue encore un peu et on arrive au Chalet des Baumes. C'est ici que commence véritablement notre itinéraire.
On part donc en continuant sur la piste une centaine de mètres avant de prendre le chemin sur la droite, juste après l'affleurement rocheux que l'on voit sur la photo suivante. Avant de se lancer, on peut aller sur la droite de cet affleurement rocheux pour voir de petites grottes (on les devine également sur la photo suivante).
Le parking du Chalet des Baumes. Les grottes sont dans la petite falaise, à droite. Le chemin à prendre part sur la droite de la piste, juste après la partie rocheuse qui longe la piste.
Les petites grottes vers le parking du Chalet des Baumes.
Le chemin qui quitte la piste, dès le début de la randonnée.
On remonte alors une crête herbeuse jusqu'au Pas du Vallon. Derrière, on a une superbe vue sur les Ecrins.
La longue crête herbeuse qui conduit au Pas du Vallon.
En se retournant, on a une superbe vue sur le Massif des Ecrins (j'en profite ici, car une fois au sommet, des nuages avaient bourgeonnés sur les Ecrins, et plus rien n'était identifiable). On reconnaît ici quelques sommets mythiques, tels que le Sirac tout à droite (3441 m), les Bans (3669 m) un peu plus à gauche, juste avant une montagne qui cache la suite. Cette montagne est le Grun de Saint-Maurice (2775 m). Enfin, derrière ce dernier, on voit pointer l'Olan (3564 m).
Au Pas du Vallon, le chemin est à même la roche. Une petite descente nous amène alors au Vallon, un petit replat verdoyant au pied de la Combe du Petit Obiou. Il faut juste faire attention au moment où l'itinéraire quitte le chemin principal, mais des flèches bleues et un pierrier au milieu du sentier nous indiquent où il faut passer.
Le chemin à même ma roche au Pas du Vallon.
La bifurcation au Vallon. Un pierrier bouche le chemin principal et une flèche bleue indique le chemin secondaire (secondaire par sa taille) qu'il faut emprunter.
Le Vallon, petit replat verdoyant.
On va ensuite remonter la Combe du Petit Obiou. Pour cela, on suit le chemin qui monte la pente herbeuse et le sentier disparaît alors pour laisser place à une trace à même la roche. Sur cette partie de l'itinéraire le sol est en dévers et il faut parfois se tenir au rocher. Par conséquent, il faut en permanence être vigilant pour ne pas se trodre les chevilles, ce qui rend le passage assez fatigiant. On va ainsi rejoindre le bas du couloir, premier passage technique de la randonnée.
La Combe du Petit Obiou vue depuis le Vallon. On remonte la pente herbeuse du centre de la photo avant de se diriger vers le fond de la combe par un "chemin" dans les rochers. On arrive ainsi au pied du couloir, au-dessus de la barre rocheuse. Tout à gauche on voit le Petit Obiou et tout à droite la Grande Tête de l'Obiou, notre objectif. Le couloir rejoint la crête au centre du col que l'on voit sur la gauche de la photo.
Le chemin à flanc de rocher qui rejoint le bas du couloir. Sur le bord gauche de la photo on voit une grotte, on va s'y rendre avant de monter le couloir.
Le chemin à flanc de rocher, en allant au pied du couloir. On ne le voit pas sur la photo, mais des marques de peinture indiquent l'itinéraire. A cet endroit, il faut passer au-dessus du petit pic rocheux.
On arrive alors au pied du couloir, mais plutôt que de monter tout de suite, on va d'abord fair un petit détour par la Grotte de Glace du Petit Obiou. Pour cela, on ne suit pas les marques de peinture rouge qui montent, mais on continue tout droit, en direction de la grotte.
Au pied du couloir. On voit des gens qui descendent.
La petite trace qui descend vers la Grotte de Glace du Petit Obiou.
L'entrée de la Grotte de Glace du Petit Obiou.
La grotte n'est pas très grande, la salle principale a un sol de glace au fond. Sur la gauche de la grotte, on peut descendre d'un niveau pour voir sous ce sol de glace. On découvre alors un impressionnant mur de glace d'environ 3 mètres de haut.
Le sol glacé de la grotte.
Le grand mur de glace, qui ne fond pas de l'année (la photo date du 12 Août 2016).
On ressort ensuite de la grotte pour aller s'attaquer au couloir.
Sortie de la Grotte de Glace du Petit Obiou.
Alors que nous sortions de la grotte, nous avons entendu en grand bruit de chutes de pierres dans le couloir. Vue la puissance du bruit, il valait mieux éviter d'être dans le couloir à ce moment ! Vous l'aurez donc compris, c'est le moment de mettre le casque ! Le couloir se remonte assez facilement au début, en suivant les marques rouges. Progressivement, le couloir se verticalise.
Avant de continuer, je montre une photo en direction des Ecrins, la seul de mon "stock" où l'on voit la Barre des Ecrins.
Court moment où l'on a aperçu la Barre des Ecrins. C'est le troisième pic sur la ligne d'horizon en partant du bord droit de la photo : tout à droite en sombre, on a l'Olan, puis la Pointe du Vallon des Etages, puis un petit nuage et enfin la Barre des Ecrins et ses 4102 mètres d'altitude, point culminant du Massif des Ecrins.
Le début du couloir ressemble à un escalier géant. On voit des gens en haut du couloir.
Croisement dans le couloir.
La partie haute du couloir est assez raide et il faut vraiment faire attention à ne pas tomber.
La partie finale du couloir.
Une fois au sommet du couloir, on se dirige vers la droite pour remonter un éboulis puis on prend à gauche, pour rejoindre la Vire de la Cravate.
Au sommet du couloir, on se dirige vers l'Obiou. On monte alors l'éboulis au centre de la photo pour prendre la vire sur la gauche, qui mène à la Vire de la Cravate. La Vire de la Cravate est en face Sud, on la rejoint en passant la crête au niveau de la plaque d'herbe sur la gauche.
Le chemin sur la vire au-dessus de l'éboulis.
On rejoint alors la Vire de la Cravate qui traverse la face Sud, pour conduire à un chemin facile qui monte vers le sommet.
La Vire de la Cravate. Il faut faire attention à ne pas tomber car une falaise se trouve juste en dessous.
Un peu plus loin sur la Vire de la Cravate.
Au bout de la Vire de la Cravate, on arrive alors au pied d'un chemin qui monte sans difficulté jusqu'au sommet.
Le chemin qui monte au sommet. On voit qu'il y a aussi des marques rouges à cet endroit, comme ça on ne risque pas de se perdre.
En arrivant au sommet, on decouvre un grand cairn, mais surtout une antenne relais.
L'antenne et le cairn au sommet.
Comme d'habitude depuis un sommet, je fais un petit tour d'horizon photographique pour présenter la vue (de la gauche vers la droite).
On commence en direction du Sud, avec la branche Ouest du Dévoluy. Au centre, on voit le Grand Ferrand (2758 m), deuxième plus haut sommet du massif. Tout au fond à droite, on devine le Mont Ventoux.
Zoom sur le Grand Ferrand. Sur la ligne d'horizon, près du bord gauche de la photo, on voit également la Montagne de Mare (1622 m), point culminant du Massif des Baronnies.
Zoom sur le Mont Ventoux (1911 m), point culminant du Massif des Monts de Vaucluse.
On se tourne maintenant un peu vers la droite, vers le Massif du Diois. Au centre, on a le Jocou.
Zoom sur le Jocou, point culminant du Massif du Diois (2051 m, au centre de la photo).
La grande barrière du Vercors. Au premier plan, on a la plaine du Trièves.
Zoom sur le Grand Veymont, point culminant du Massif du Vercors (2341 m, au centre de la photo). Sur sa gauche, on devine également le Mont Aiguille.
Tout au fond on a le Massif de la Chartreuse, et devant à droite le Massif du Taillefer.
Zoom sur la Chartreuse. Tout au fond, au centre de la photo on voit pointer Chamechaude, point culminant du massif (2082 m). Juste sur sa gauche, on devine le Charmant Som. Au premier plan à droite, on a le Tabor (2389 m), du Massif du Taillefer.
Zoom sur le Massif du Taillefer. A gauche du centre de la photo, sous le petit nuage blanc, se trouve le Taillefer (2857 m), point culminant du massif. Au fond à droite, on voit une partie du Massif de Belledonne.
Vers les Ecrins, des nuages sont apparus, c'est pour ça que j'avais montré cette partie du panorama depuis le bas.
Au fond à gauche on a le Sud du Massif des Ecrins. Au premier plan, on a la branche Est du Massif du Dévoluy (Montagne de Fauraut). Sur la droite de la Montagne de Fauraut, on voit le Col du Noyer.
On complète le tour d'horizon en direction du Plateau de Bure. C'est sur ce plateau que se trouve le célèbre téléscope (l'interféromètre en fait) du Plateau de Bure. Sur la gauche du plateau, on a le Pic de Bure (2709 m), emblème du Dévoluy. Au premier plan, on voit toute la vallée du Dévoluy.
Zoom sur le Plateau de Bure et le Pic de Bure.
Sur la droite du Plateau de Bure, la ligne d'horizon fait un creux. Dans ce creux se trouve la ville de Sisteron. Sur la gauche du creux, la crête de la Montagne de la Baume se découpe dans le ciel.
En se retournant en direction des Ecrins, on s'approchant du bord, on découvre le Lac du Sautet et notre parking de départ, au Chalet des Baumes.
Zoom sur le Lac du Sautet.
Zoom sur le parking du Chalet des Baumes. On voit également les petites grottes du départ (le parking est à leur gauche).
Après une bonne pause au sommet, il faut quand même finir par rentrer. On reprend alors le même chemin qu'à l'aller. On se dirige donc vers la Vire de la Cravate par le chemin qui ne pose pas de problème technique.
Vue sur le Dévoluy en repartant du sommet de la Grande Tête de l'Obiou.
Descente vers la Vire de la Cravate. Au premier plan on a le Malpasset (2701 m) et derrière à gauche on a la Tête de la Cavale (2697 m).
On rejoint alors la Vire de la Cravate, que l'on va suivre pour rejoindre la sommet du couloir. Le marquage rouge indique où passer.
Retour sur la Vire de la Cravate. Un flèche rouge indique où passer.
La Vire de la Cravate offre une très belle vue sur le Dévoluy.
Par endroit la Vire de la Cravate est tellement enfoncée dans la paroi qu'on a l'impression d'être sous un toit.
A la fin de la Vire de la Cravate, on redescent une grande pente puis on change de versant. On retraverse alors la vire par laquelle on est arrivé, puis on revient au sommet du couloir.
La grande pente à la fin de la Vire de la Cravate, juste avant de changer de versant.
De retour sur la vire au sommet de l'éboulis, juste au-dessus du couloir.
Une fois de retour au sommet du couloir, on s'attaque à la redescente, tout en faisant très attention au début, dans la partie la plus verticale.
De retour en haut du couloir. Ca paraît impressionnant, mais il faut bien redescendre par là (en bas au centre de la photo).
La partie haute du couloir. C'est l'endroit un peu délicat de l'itinéraire. Une fois le centre (en largeur, pas en hauteur) de ce couloir rejoint par une (toute) petite vire, le descente est assez facile.
En bas de la partie la plus verticale du couloir. On voit que les vires sont beaucoup plus grandes.
Une fois en bas du couloir, on reprend la trace à flanc de rocher qui nous ramène au Vallon.
On voit bien la trace dans la roche.
Comme à l'aller, il faut bien faire attention pour éviter de se tordre les chevilles.
Un peu avant de revenir dans la grande pente herbeuse qui redescend au Vallon, il est possible de couper par l'éboulis de la Combe du Petit Obiou pour rentrer directement au Pas du Vallon (sans passer par le Vallon).
On voit le chemin pour couper, dans les éboulis.
Repasser par le Vallon ne prend environ que 30 minutes de plus.
Redescente de la grande pente herbeuse qui ramène au Vallon.
Une fois de retour au Vallon, il ne reste plus qu'à revenir au Pas du Vallon puis à redescendre la longue crête herbeuse en direction du parking du Chalet des Baumes.
Un troupeau de moutons arrivait au Vallon en même temps que nous.
Retour au Pas du Vallon.
Retour sur la crête herbeuse après le Pas du Vallon. Le parking est sur la gauche de la photo, à gauche de la petite falaise au Soleil, au premier plan.
La fin de la crête herbeuse. On voit le parkinge sur la gauche, vers les grottes dans la petite falaise.
Retour au parking du Chalet des Baumes.
Voilà, c'est ainsi que s'achève cette superbe randonnée sur le plus haut sommet du Dévoluy. Grâce à la plaine du Trièves, juste au pied de l'Obiou, la vue est très dégagée sur toute la moitié Nord. Ce sommet offre également l'avantage de faire découvrir le Dévoluy, massif très peu connu et très peu fréquenté, qui mériterait vraiment de l'être plus. En effet, il est très différent des autres massifs, notamment par la présence de ses nombreux chourums, sortes de grands trous ou de grottes, creusés par le ruissellement de l'eau sur son sol calcaire.
Profil altimétrique
Tracé de la rando
Informations rando
Durée
7h 23min
Distance
13.72 km
Dénivelé
1272 m
Altitude max
2789 m
Altitude min
1562 m
Massif
Dévoluy
Engagement
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Exposition
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Niveau physique
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
En famille
NON
Restrictions
Attention dans le couloir, en haut de la Combe du Petit Obiou. Les pierres tombent facilement, prévoyez un casque. Prudence également sur la Vire de la Cravate.
+
-