La Tournette
Sommet emblématique du pourtour du Lac d'Annecy, la Tournette est un peu "le" sommet des annéciens. L'itinéraire est assez technique mais très emprunté. En cas de besoin, vous pourrez donc vous laisser guider par plus expérimenté.
Première approche
Au départ du Refuge du Pré Vérel non loin de Montmin, on va commencer par aller au Col de l'Aulp puis au Chalet de l'Aulp, pour ensuite monter au Refuge de la Tournette. De là, on montera jusqu'au sommet situé sur "le Fauteuil", avant de redescendre par la crête Sud de la Tournette. On continuera ensuite notre descente en direction de Montmin par la combe de Charvet avant de revenir au parking du Refuge du Pré Vérel.
La Tournette vue depuis le Crêt des Mouches.
Itinéraire à suivre
On commence donc au parking du Refuge du Pré Vérel, qui s'atteint par une petite route qui part de la D42 un peu au Nord de Montmin. On entame ensuite la randonnée en suivant la grosse piste qui mène au Col de l'Aulp. Pendant que l'on commence à monter, la vue se dégage sur les Bauges.
Le parking du Refuge du Pré Vérel, point de départ de notre randonnée.
Vue sur les Bauges pendant que l'on monte au Col de l'Aulp. De gauche à droite, on a la Pointe de la Sambuy (2198 m), Arcalod (2217 m, point culminant du Massif des Bauges), et le Trélod (2181 m).
Arrivée au Col de l'Aulp.
Une fois au Col de l'Aulp, on continue sur la piste jusqu'au Chalet de l'Aulp, qui est alors tout proche.
Le Chalet de l'Aulp vu depuis le Col de l'Aulp.
Au niveau du Chalet de l'Aulp, il faut prendre le chemin qui monte sur la droite. On remonte ainsi en lacets jusqu'aux falaises qui se trouvent au-dessus de nous. Dans notre dos, la vue sur le Lac d'Annecy est de plus en plus belle à mesurue que l'on monte.
Vue sur le Lac d'Annecy après avoir commencer à monter le chemin qui part du Chalet de l'Aulp.
Le chemin qui monte du Chalet de l'Aulp jusqu'aux falaises de la Tournette.
Une fois au niveau des falaises, le chemin tourne sur la droite, pour rejoindre le Refuge de la Tournette, refuge qui se trouve au-dessus du "premier étage" de falaises.
Regard en arrière sur la montée depuis le Chalet de l'Aulp, à l'endroit où le chemin part sur la droite pour aller au Refuge de la Tournette.
Le chemin traverse alors entre deux niveaux de falaises pour rejoindre le Refuge de la Tournette. Ce refuge se trouve dans une combe suspendue, coupée du bas de la vallée.
Le chemin qui va vers le Refuge de la Tournette.
Arrivée dans la combe du Refuge de la Tournette. Le refuge est au centre de la photo. Au premier plan à gauche, on voit le Chalet du Casset.
Une fois dans la combe suspendue du Refuge de la Tournette, il faut traverser cette combe et prendre le chemin qui part au fond à gauche pour franchir le deuxième niveau de barres rocheuses. Ce chemin part alors en direction du Col du Varo.
Le chemin qui franchit le deuxième niveau de barres rocheuses, après le Refuge de la Tournette.
Le chemin qui part en direction du Col du Varo après avoir franchi la barre rocheuse.
Le chemin atteint alors une crête derrière laquelle se trouve le Col du Varo, mais nous n'allons pas aller jusqu'à lui, nous allons continuer sur la crête en direction des dernières falaises qui nous séparent du sommet de la Tournette.
Arrivée sur la crête qui surplombe le Col du Varo (en bas au centre de la photo).
La crête en direction des dernières falaises. En haut à droite de la photo, on voit le Fauteuil, sommet de la Tournette.
Une fois aux falaises au bout de cette crête, c'est la partie la plus technique de l'itinéraire qui commence. De nombreux passages sont équipés de chaînes pour se tenir en montant. En réalité, beaucoup d'itinéraires sont plus compliquées que celui-ci et ne sont pas pour autant aménagés dans d'autres montagnes. Mais la Tournette étant "le" sommet des annéciens, elle attire beaucoup de monde et il faut donc sécuriser cet itinéraire qui est très fréquenté.
Arrivée au pied des difficultés : on devine une chaîne au centre de la photo.
Une portion de chemin facile entre deux passages chaînés.
En chemin, il faut souvent s'aider des mains. Les passages chaînés peuvent créer de véritables bouchons de randonneurs.
Un passage assez vertical. On voit les gens qui s'aident des mains pour monter.
Un passage un peu délicat. On voit que le chemin passe le long de la paroi rocheuse (au premier plan à gauche) alors qu'il y a un beau trou en dessous.
Bouchon créé par un passage délicat équipé d'une chaîne. (Je ne pouvais pas mettre une photo avec plein de personnes inconnues facilement reconnaissables sans leur demander leur avis. J'ai donc mis des smileys sur leurs visages. Mais je ne voulais pas non plus une photo "défigurée" en plein milieu de la page, j'ai donc supprimé les gens dont on voyait trop le visage. Pour voir la photo "censurée" avec le bouchon, passez votre souris sur l'image.)
Après tous ces passages sécurisés par des chaînes, on arrive enfin sur la grande crête sommitale de la Tournette. Le Fauteuil est alors droit devant nous.
Arrivée sur la crête sommitale de la Tournette, avec le Fauteuil (sommet de la Tournette) au centre de la photo.
On suit alors la crête en direction du Fauteuil. A son pied le chemin se sépare en deux : à gauche c'est le sentier qui mène au sommet (et qu'il faut donc prendre) et à droite c'est le chemin que l'on prendra pour rentrer.
Le chemin qui passe sur la gauche du Fauteuil.
On arrive ainsi rapidement à une brèche équipée de chaînes et d'échelles qui permettent de monter au sommet.
Arrivée à la brèche qui permet de monter au sommet. On voit la flèche rouge qui indique où passer.
Cette brèche se monte relativement facilement. Sur la fin, il y a même un escalier !
Dans la brèche qui mène au sommet du Fauteuil.
L'escalier final.
Arrivée au sommet de la Tournette.
Le sommet, toujours très fréquenté, offre une magnifique vue sur une grande partie des Alpes vers le Sud (jusqu'aux Ecrins) et sur le Jura au Nord. Comme d'habitude, voici un petit tour d'horizon photographique pour vous présenter la vue (de la gauche vers la droite).
On commence avec la partie Sud du Lac d'Annecy. Au-dessus, la longue crête est le Roc des Bœufs.
La partie Nord du Lac d'Annecy et Annecy en haut à droite du lac. Sur la droite d'Annecy, une petite montagne est recouverte de forêt : cette montagne est en fait constituée du Mont Baron et du Mont Veyrier. Sur la ligne d'horizon on voit le Jura. Juste à côté du bord droit de la photo, on voit le Crêt de la Neige, point culminant du Jura (1720 m).
Au centre de la photo, dans le nuage, on a le Parmelan.
A gauche on a le Nord du Massif des Bornes (dans lequel on se trouve) et à droite on voit le Massif des Aravis.
Zoom sur le Pic de Jallouvre et la Pointe Blanche, cette dernière étant le point culminant du Massif des Bornes (2438 m).
Zoom sur la Pointe Percée, point culmanant du Massif des Aravis (2750 m).
Au fond, l'inévitable Mont Blanc. Devant, le Sud des Aravis, avec le Mont Charvin au centre.
Sur la ligne d'horizon on a le Massif de la Vanoise. A environ un tiers du bord gauche de la photo, on devine la Grande Casse (3855 m), point culminant du massif.
Sur cette photo, il y a beaucoup de choses à voir. Au premier plan à droite on a le Massif des Bauges. Derrière sur la gauche on a le Massif de la Lauzière. Encore derrière à droite, au-dessus des Bauges, on a le Massif des Grandes Rousses. Enfin, au centre on a le Massif des Arves et derrière celui-ci le mythique Massif des Ecrins.
Zoom sur la partie centrale de la photo précédente. Au premier plan, près du bord droit de la photo, on a Arcalod, point culminant des Bauges (2217 m).
Gros zoom sur la partie centrale de la photo précédente, sur le secteur de Valloire. Tout au fond on voit le Massif des Ecrins, avec la Meije (3983 m) un peu à gauche du centre de la photo. A sa droite, les grands Glaciers de la Girose et de Mont de Lans. En haut à gauche de ces glaciers le petit pic blanc est le Pic de la Grave. A gauche de la Meije, les 3 petits pics sont les Aiguilles d'Arves. Celle de droite, l'Aiguille d'Arves Méridionale est le point culminant du Massif des Arves (3514 m). Juste derrières ces 3 sommets, on voit une forme blanche : c'est la Barre des Ecrins (4102 m), point culminant du Massif des Ecrins (elle est à exactement 100 km). Sur le bord gauche de la photo, on a le Grand Pic de la Lauzière (2829 m), point culminant du Massif de la Lauzière. Enfin, sur le bord droit de la photo, au premier plan, on voit la Pointe de la Sambuy et la Pointe de Chaurionde.
Gros zoom sur le Massif des Grandes Rousses au centre de la photo, sur la ligne d'horizon. On voit bien le Pic de l'Etendard.
Gros zoom sur Arcalod, point culminant des Bauges (2217 m). Juste derrière à droite on voit également la Dent d'Arclusaz.
Le tour d'horizon est maintenant fini, mais en regardant vers le bas, il y a encore des choses à voir.
En regardant en bas on voit tout le début de l'itinéraire, avec le parking du Refuge du Pré Vérel à gauche, le Col de l'Aulp au centre, le Chalet de l'Aulp à sa droite et le Refuge de la Tournette sous le Col de l'Aulp au premier plan.
Un peu plus sur la gauche, on voit la suite de notre itinéraire. On va passer sur le chemin qui surplombe la falaise.
Après une bonne pause contemplative, on reprend notre chemin. Pour cela, on retourne à l'embranchement où l'on pouvait aller à droite ou à gauche du Fauteuil. On redescend donc la brèche et quelques pas plus tard, nous revoilà à ce carrefour.
Redescente dans la brèche.
Derrière le Fauteuil, en revenant vers l'embranchement du chemin.
Une fois sorti de derrière le Fauteuil, on va prendre le chemin que nous avions vu précédement, qui passe devant le Fauteuil (côté Lac d'Annecy). A partir de ce point, l'itinéraire est nettement moins fréquenté, la majorité des gens montant et descendant par notre chemin de la montée. On sera donc plus dans une ambiance de randonnée "habituelle".
Un mouflon (femelle) au niveau de la bifurcation du Fauteuil.
On passe donc devant le Fauteuil cette fois, et on marche en direction de la Pointe de Bajulaz.
Le chemin devant le Fauteuil, en direction de la Pointe de Bajulaz. La Pointe de Bajulaz est la petite bosse arrondie au-dessus à droite de la plaque de neige au centre de la photo (elle ne ressemble pas à une pointe sous cet angle).
Regard en arrière sur le chemin qui surplombe les falaises, avec le Fauteuil au centre de la photo.
En arrivant vers la Pointe de Bajulaz, le chemin plonge sur la Pointe des Frêtes.
Arrivée vers la Pointe de Bajulaz (qui est un peu plus sur la droite). Le chemin plonge sur la Pointe des Frêtes au niveau de la plaque de neige au milieu de la photo.
Le chemin qui descend sur la Pointe des Frêtes, que l'on voit juste au-dessus de la petite langue de neige.
Une fois sur la crête, on la suit jusqu'à la Pointe de Frêtes et même un peu après. Le chemin se borde progressivement d'arbustes et au moment où la crête se met à remonter, le chemin descend sur la droite, pour rejoindre la combe de Charvet.
La crête en direction de la Pointe des Frêtes, avec la Dent de Cons visible juste au-dessus.
La suite de la crête depuis la Pointe des Frêtes. La pointe à environ un tiers du bord gauche de la photo est le Crêt des Mouches (2033 m). Au centre on voit également la Pointe de la Beccaz (1962 m).
Le chemin qui quitte la crête (au moment où celle-ci se met à remonter) pour descendre dans les arbustes.
Le sentier passe alors à travers une forêt d'arbustes et descend en direction de la combe de Charvet.
Le chemin qui va vers la combe de Charvet.
Passage dans la forêt d'arbustes. Il faut parfois se faufiler mais le chemin reste toujours bien marqué.
Arrivée dans la combe de Charvet.
On redescend ensuite la combe et on en sort par les Rochers du Charvet, un court passage en "gorge" bien encaissé entre deux falaises. On arrive alors dans une forêt où le sentier redescend en direction de Montmin.
Le passage aux Rochers du Charvet.
Le chemin qui arrive dans la forêt après les Rochers du Charvet.
Le sentier dans la fortêt qui redescend en direction de Montmin.
Durant la descente, on arrive à un panneau qui indique "les Sétets / Pré Vérel" : il faut le suivre (branche droite du chemin). Ensuite, on arrive sur une piste qu'il faut emprunter (en prenant à droite) pour rejoindre les Sétets.
Dans l'ordre de lecture : le panneau qui indique "les Sétets / Pré Vérel" dans la descente (c'est le panneau du haut), arrivée sur la piste qui monte de Montmin aux Sétets (il faut prendre à droite), la piste qui va aux Sétets juste après être arrivé dessus et un petit pont juste avant d'arriver aux Sétets.
On arrive ensuite aux Sétets et une fois sorti du petit hameau, le chemis reste environ à 1200 mètres d'altitude jusqu'à revenir au parking du Pré Vérel.
Dans l'ordre de lecture : juste avant les Sétets, la piste tourne à gauche avec un panneau qui indique la direction sur un arbre (on a beaucoup de mal à le voir sur la photo ...), arrivée aux Sétets, le chemin en direction du Pré Vérel et un panneau qui indique le parking un peu avant la fin de l'itinéraire.
Retour au parking du Refuge du Pré Vérel.
Et voilà, c'est ainsi que se termine cette randonnée sur "le" sommet des annéciens. Après une ascension par la voie la plus rapide, mais aussi la plus empruntée et pas forcément la plus facile, on a pu bénéficier d'une vue remarquablement dégagée pour un sommet de "seulement" 2351 mètres d'altitude. Enfin, la redescente par un itinéraire plus simple techniquement et plus calme est venue achever cette belle randonnée en beauté.
Profil altimétrique
Tracé de la rando
Informations rando
Durée
6h 23min
Distance
16.24 km
Dénivelé
1277 m
Altitude max
2351 m
Altitude min
1151 m
Massif
Bornes
Engagement
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Exposition
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Niveau physique
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
En famille
NON
Restrictions
Certains passages équipés de chaînes peuvent être dangereux.
+
-