La Pointe Blanche et le Pic de Jallouvre
Point culminant du Massif des Bornes, la Pointe Blanche est un véritable balcon sur la Chaîne des Aravis. Le Pic de Jallouvre, tout proche, vaut lui aussi le détour, ne serait-ce que pour voir l'itinéraire d'ascension de la Pointe Blanche.
Première approche
Au départ du Col de la Colombière, on va commencer par monter au Col du Rasoir. De là, on ira en premier lieu au Pic de Jallouvre, avant de revenir au Col du Rasoir pour remonter sur la Pointe Blanche. Enfin, on reviendra à notre point de départ en repassant une troisième et dernière fois par le Col du Rasoir.
Au centre de la photo, on voit la Pointe Blanche à droite et le Pic de Jallouvre à gauche (photo prise depuis la Pointe Percée, dans les Aravis).
Itinéraire à suivre
Notre itinéraire commence au Col de la Colombière, au-dessus du Grand Bornand. Il faut prendre le chemin côté Nord de la route. Des panneaux de randonnées indiquent où passer, il suffit de suivre "le Jallouvre".
Dans l'ordre de lecture : le début du chemin au Col de la Colombière, le panneau au début du chemin, le chemin à prendre après la première bifurcation (elle est à une cinquantaine de mètres du début de l'itinéraire, il faut aller tout droit), et le panneau de randonnées au niveau de la première bifurcation.
Après la première bifurcation, il n'y a plus de doute possible jusqu'au Col du Rasoir, puisque seuls quelque sentiers secondaires quittent le notre, sans même que l'on ait à se demander si l'on doit les prendre ou non. On rejoint donc ainsi le vallon qui se trouve encaissé entre le Pic de Jallouvre et la Pointe Blanche.
On va rejoindre le vallon au centre de la photo, entre le Pic de Jallouvre et la Pointe Blanche.
La première partie de la montée se fait dans une pente herbeuse, ensuite on arrive à un replat et ça devient plus pierreux.
Le début de la montée vers le Col du Rasoir, dans la partie herbeuse.
Le replat de la montée du Col du Rasoir, à partir duquel le chemin quitte l'herbe pour passer dans des pierres.
Sur la fin de la montée, l'itinéraire devient nettement plus raide et technique : on se sert pas mal des mains. On arrive alors au Col du Rasoir, qui porte bien son nom.
La dernière partie de la montée au Col du Rasoir. On arrive au col par la droite.
La fin de la montée au Col du Rasoir. On voit que ce n'est plus vraiment un chemin ...
Arrivée au Col du Rasoir. En haut à gauche on voit le Pic de Jallouvre, notre prochaine étape.
Une fois au Col du Rasoir, on le traverse par sa fine arête pour arriver dans la face Nord du Jallouvre. On est alors à "la Cravate", un endroit qui peut se révéler particulièrement dangereux s'il reste de la neige sur l'itinéraire. Dans ce cas, un piolet est alors vivement conseillé.
Le début du passage de la Cravate, avec une plaque de neige assez pentue.
A la fin de la Cravate, on passe alors en face Ouest et on remonte vers le sommet par un petit chemin entrecoupé de ressauts rocheux que l'on passe en s'aidant des mains.
La fin de la Cravate, juste avant de passer en face Ouest. Il est plus facile de marcher en haut des plaques de neige quand cela est possible, comme ici, où l'on n'est pas exposé à la pente.
Vue sur le Lac de Lessy en arrivant en face Ouest du Pic de Jallouvre.
Le chemin qui monte en face Ouest, vers le sommet du Pic de Jallouvre.
Un des passages où l'on s'aide des mains pour monter.
On arrive alors au sommet du Pic de Jallouvre. Je ne fais pas de tour d'horizon photographique ici, puisque ce sera pratiquement le même depuis la Pointe Blanche.
Arrivée au sommet du Pic de Jallouvre.
Depuis le sommet, on voit bien l'itinéraire que l'on va emprunter pour arriver au sommet de la Pointe Blanche.
La Pointe Blanche (2438 m), point culminant du Massif des Bornes, vue depuis le Pic de Jallouvre (2408 m).
L'itinéraire qui mène au sommet de la Pointe Blanche. Ca a l'air impressionnant comme ça, mais j'ai eu beaucoup plus peur sur les plaques de neige de la Cravate que dans cette montée qui ne m'a finalement posé aucun problème.
En bas, on devine le Col de la Colombière, notre point de départ.
On redescend ensuite au Col du Rasoir, pour aller s'attaquer à la Pointe Blanche.
On quitte le sommet du Pic de Jallouvre.
Retour en haut d'un passage vertical de la face Ouest du Pic de Jallouvre.
Une portion facile de chemin, sur la face Ouest du Pic de Jallouvre.
Retour à la Cravate.
On retraverse le Col du Rasoir, qui est toujours aussi aiguisé !
Une fois revenu de l'autre côté du Col du Rasoir, on est alors au pied de la montée de la Pointe Blanche. Cette dernière est plus technique que celle du Pic de Jallouvre, mais nettement moins dangereuse que la traversée de la Cravate quand il reste de la neige.
Le début de la montée vers la Pointe Blanche, depuis le Col du Rasoir. On va passer juste à gauche de la faille noire au milieu de l'image.
Rapidement, on arrive au passage le plus technique de l'itinéraire, l'escalade d'une partie verticale de 3 à 4 mètres. Pas de panique, il y a des prises partout ! Un balisage rouge indique où passer.
Le passage vertical, non loin du Col du Rasoir, quand on attaque la Pointe Blanche. C'est de loin l'obstacle le plus compliqué de l'itinéraire mais il n'est pas difficile à franchir. On voit les marques de peinture rouge (un peu effacées) qui indiquent où passer.
On serpente ensuite sur la pente soutenue de la face Sud-Ouest, jusqu'au pied de la falaise qui se trouve droit devant nous.
Arrivée le long de la falaise.
Le chemin va ensuite continuer de monter sur la gauche, en direction de la crête. On se sert pas mal des mains, mais rien de bien méchant. Encore une fois, des marques rouges indiquent où passer. Une fois que l'on est presque arrivé à la crête, l'itinéraire se ré-oriente vers le sommet de la Pointe Blanche, que l'on atteint alors très rapidement.
Le chemin qui se ré-oriente vers le sommet de la Pointe Blanche en arrivant vers la crête. Au premier plan on voit une marque de peinture rouge qui indique où passer.
Arrivée au sommet de la Pointe Blanche.
Comme d'habitude, voici un petit tour d'horizon photographique (de gauche à droite), pour vous présenter la vue.
On commence en direction du Nord, avec le Môle (1863 m) (au milieu de la photo).
La Chaîne du Bargy au premier plan.
Zoom sur la Pointe du Midi (2364 m).
Le Nord de la Chaîne des Aravis et le Mont Blanc (4810 m) au fond. Juste devant on devine la Pointe Percée (2750 m, point culminant du Massif des Aravis). Enfin, au tiers gauche de la photo sur la ligne d'horizon, on voit l'Aiguille Verte (4122 m).
Zoom sur la Pointe Percée, avec le Mont Blanc en arrière-plan.
Zoom sur l'Aiguille Verte.
La partie Sud de la Chaîne des Aravis, avec le Mont Charvin (2409 m) près du bord droit de la photo et le Col des Aravis à un quart du bord droit de la photo. Au premier plan on voit également le Mont Lachat de Châtillon (2050 m).
Zoom sur le Mont Charvin, que j'avais gravi le matin même.
La partie Sud du Massif des Bornes, avec la Tournette (2351 m) au centre. Derrière cette dernière, on devine le Massif des Bauges, avec en particulier sur la gauche de la Tournette, le Mont Trélod et Arcalod (2217 m, point culminant des Bauges). Au premier plan à droite on voit également le Pic de Jallouvre, que l'on vient de gravir.
Zoom sur la Tournette. Sur le bord gauche de la photo, sous le Trélod (2181 m), on voit le Crêt des Mouches (2033 m).
La Montagne de Sous Dîne (1905 m) au centre.
Le Jura au fond sur la ligne d'horizon, avec le Lac Léman que l'on devine à son pied. Au premier plan, on a les Rochers de Leschaux (1936 m) à gauche et la Pointe d'Andey à droite (1877 m).
La Chaîne des Aravis est vraiment belle depuis la Pointe Blanche.
Vue panoramique de la Chaîne des Aravis (clic droit et "afficher l'image" pour la voir en grand).
Après avoir bien profité du paysage grandiose et repris quelques forces, on attaque la redescente. Elle se fait par le même itinéraire qu'à la montée. On redescend donc vers la crête puis on revient au pied de la falaise. Ensuite, on retraverse le versant Sud-Ouest de la Pointe Blanche en direction du petit passage d'escalade.
Début de la redescente de la Pointe Blanche, en direction de la crête.
Retour sur le versant Sud-Ouest de la Pointe Blanche, avec la vue sur le Pic de Jallouvre et le Col du Rasoir.
Retour en haut du petit passage d'escalade.
On désescalade le petit passage délicat avec précaution et on revient rapidement au Col du Rasoir.
Retour au Col du Rasoir.
Ensuite, on redescend au Col de la Colombière par l'itinéraire de la montée. Le début de la descente du Col du Rasoir est un peu technique, puis les éboulis se font moins pentus et enfin on revient dans l'herbe. En chemin, on croise souvent bon nombre de mouflons.
Le début de la redescente du Col du Rasoir, partie la plus technique.
La fin de la partie en éboulis du Col du Rasoir, quand on n'a plus besoin de s'aider des mains.
Pendant la redescente, la Pointe Percée repasse sur la ligne d'horizon et devient bien plus visible que quand elle était devant le Mont Blanc. On se rend ainsi mieux compte de sa "verticalité".
Un mouflon femelle le long du chemin, dans la partie herbeuse de la descente du Col du Rasoir.
Il faut également voir les magnifiques lapiaz, sur la gauche du chemin pendant que l'on descend.
Les lapiaz sur la gauche du chemin pendant la descente.
On revient ensuite rapidement au parking du Col de la Colombière.
Presque de retour au Col de la Colombière.
Retour au Col de la Colombière.
Voilà, c'est ainsi que se termine notre randonnée sur les deux plus hauts sommets du Massif des Bornes. Cet itinéraire offre l'avantage de faire gravir deux sommets, avec quelques pas d'escalade et quelques passages techniques, le tout sur à peine plus de 7 km. On fait donc le plein de sensations et on profite de deux belles vues, contre très peu d'efforts !
Profil altimétrique
Tracé de la rando
Informations rando
Durée
3h 52min
Distance
7.26 km
Dénivelé
983 m
Altitude max
2438 m
Altitude min
1613 m
Massif
Bornes
Engagement
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Exposition
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Niveau physique
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
En famille
NON
Restrictions
Toute la partie au-dessus de 2150 mètres d'altitude est assez technique, c'est à dire la partie finale de la montée au Col du Rasoir et les passages vers les deux sommets depuis ce col.
+
-