Le Mont Charvin
Sommet le plus au Sud de la Chaîne des Aravis, le Mont Charvin jouit d'une situation exceptionnelle qui lui confère une vue époustouflante sur toute la moitié Nord des Alpes. En bonus, parcourir ses arêtes effilées est un véritable régal.
Première approche
Au départ du village de la Savatte, on rejoindra les Fontanettes par le hameau des Frasses. On attaquera alors l'ascension à proprement parler du Mont Charvin : on ira aux chalets de l'Aulp de Marlens, puis on montera par la face Ouest pour rejoindre l'arête Nord qui nous mènera au sommet. On redescendra ensuite au Lac du Charvin par l'arête Est avant de revenir en bas de la face Ouest par le Col des Porthets. On rejoindra enfin notre point de départ par le même chemin qu'à l'aller.
Rétrospectivement, je pense qu'il est préférable de se garer aux Fontanettes (sur la fin ce n'est plus une route mais une piste carrossable). Comme expliqué plus en détail plus loin dans cette page, le chemin qui va de la Savatte aux Fontanettes, bien qu'indiqué sur les cartes IGN, est relativement à l'abandon et j'avais par moments l'impression de passer dans des propriétés privées ...
Le Mont Charvin vu depuis l'Arpettaz, en montant au Crêt des Mouches.
Itinéraire à suivre
On commence donc au petit village de la Savatte, dans lequel il n'y a pas de parking mais où il est quand même facile de se garer.
Le village de la Savatte, point de départ de notre randonnée.
Il faut commencer par monter en haut du village, côté Nord pour prendre le vestige de chemin qui va à la ferme des Frasses. Le chemin est barré par une barrière en fils barbelés que l'on peut franchir facilement en se baissant. On marche alors sur un chemin en forêt qui ne semble plus entretenu, de plus en plus touffu. On finit par déboucher sur une prairie, que l'on rejoint en enjambant une autre barrière en fils barbelés. En remontant cette prairie, on arrive à la ferme des Frasses.
Dans l'ordre de lecture : le début du chemin qui va aux Frasses à la sortie de la Savatte, le début de la partie à l'abandon du chemin juste après la première barrière en fils barbelés, le chemin vraiment "touffu" juste avant d'arriver à la prairie et enfin la prairie qui monte à la ferme des Frasses.
En arrivant à la ferme des Frasses, on passe une troisième barrière et on se retrouve alors presque "dans la ferme". A cet instant je n'étais pas vraiment sûr d'avoir le droit d'être là ... Juste après avoir passé la ferme, il ne faut pas prendre la piste qui rejoint la route sur la gauche, mais continuer tout droit sur la piste qui part dans le champ. On rejoint alors la route que l'on suit sur quelques dizaines de mètres avant de prendre la petite piste sur la gauche qui mène à un chalet isolé.
Dans l'ordre de lecture : la ferme des Frasses, la piste qui part dans le champ juste après avoir passé la ferme, arrivée sur la route après la petite portion dans le champ et enfin, la piste sur la gauche de la route qui monte au chalet isolé.
Le chalet isolé s'atteint très rapidement. En y montant on a une belle vue sur la Tournette. En arrivant au chalet isolé, le chemin passe en théorie devant et tourne à gauche juste derrière pour rejoindre une piste qui monte dans la forêt. En pratique, un fil barre le passage devant le chalet. Est-ce parce que c'est une propriété privée ou pour empêcher des animaux de venir ? Aucune idée, mais dans le doute j'ai contourné le chalet par devant, entre la barrière et le champ. Au retour par contre, j'ai simplement suivi la piste en descendant et je me suis retrouvé derrière le fil que je n'ai pas osé franchir à l'aller, sans jamais passer aucune autre barrière ... Ce fil restera pour moi un mystère. Quelle que soit la façon dont on passe ce chalet, la piste derrière nous amène sur la piste qui va aux Fontanettes.
Dans l'ordre de lecture : vue sur la Tournette en montant au chalet isolé, arrivée au chalet isolé, la piste en tette dans la forêt après le chalet isolé et la fin de la piste en terre juste avant de rejoindre la piste des Fontanettes.
Juste avant de rejoindre la piste des Fontanettes, la piste en terre tourne sur la droite (photo en bas à droite de l'image précédente). En arrivant sur la piste des Fontanettes, il faut aller sur la gauche, pour aller vers les Fontanettes que l'on atteint assez rapidement.
La piste qui monte aux Fontanettes (par laquelle on arrive en voiture si l'on se gare aux Fontanettes). On voit les premiers chalets des Fontanettes au centre de la photo.
Une fois aux Fontanettes, il faut prendre la piste qui monte sur la droite, en direction de l'Aulp de Marlens.
Arrivée aux Fontanettes. Juste à gauche des voitures, on voit la piste qui part vers l'Aulp de Marlens. En bas à droite de l'image j'ai rajouté une photo du panneau de randonnée, au niveau de la bifurcation.
L'Aulp de Marlens s'atteint également assez rapidement et sans difficulté. C'est à partir de ce point que l'on quitte la piste pour enfin être sur un chemin de randonnée.
La piste qui monte à l'Aulp de Marlens, avec le Mont Charvin au fond.
Arrivée à l'Aulp de Marlens, toujours avec le Mont Charvin au fond.
Après avoir passé l'Aulp de Marlens, on se dirige vers le pied de la face Ouest du Mont Charvin. En chemin, on voit bien la Tulle sur la gauche, une montagne qui me fait penser à une tartine.
Vue sur la Tulle (2014 m) en allant au pied de la face Ouest du Charvin.
Le chemin en direction du pied de la face Ouest du Charvin. On va passer dans le creux au centre de la photo.
Une fois au pied de la face Ouest du Charvin, le chemin se sépare en deux. La branche de droite (celle que l'on va prendre) monte la face Ouest, tandis que celle de gauche va au Col des Porthets (on redescendra par celle-ci).
La bifurcation au pied de la face Ouest du Mont Charvin, où il faut prendre à droite (et donc ne pas suivre la flèche jaune sur fond vers que l'on devine à gauche du centre de la photo).
L'ascension de la face Ouest se fait par des lacets dans une pente de plus en plus raide. Les derniers lacets avant de rejoindre l'arête Nord sont bien visible depuis le Crêt des Mouches et donnent a cette face Ouest du Charvin un air très impressionnant.
Le début de la face Ouest du Mont Charvin. On voit le sommet au centre de la photo.
Regard vers le bas durant la montée de la face Ouest.
Les derniers lacets avant l'arête peuvent être impressionnant pour quelqu'un qui a peur du vide.
Un des derniers lacets avant d'arriver sur l'arête Nord.
Une fois sur l'arête, le final est tout simplement magnifique. Un sentier remonte toute l'arête jusqu'au sommet. Ici aussi les personnes qui ont peur de vide peuvent être un peu mal, mais il n'y a objectivement aucun danger (dans des conditions normales).
L'arête Nord du Mont Charvin. Cette vue est pour moi la plus belle de la randonnée.
Sur l'arête Nord, quand la pente se fait plus forte.
Les derniers mètres avant le sommet.
Arrivée au sommet.
Comme d'habitude depuis un sommet, voici un petit tour d'horizon photographique (de la gauche vers la droite) pour vous présenter la vue. Passez votre souris sur le nom d'une montagne dans les descriptions pour la voir entourée sur la photo correspondante.
On commence en direction du Sud avec la Dent de Cons au premier plan à gauche. Juste au-dessus on devine le Massif du Vercors sur la ligne d'horizon. Au centre de la photo, on a le Massif des Bauges, avec dans l'ordre la Pointe de la Sambuy, Arcalod (point culminant du massif) et le Trélod.
Zoom sur Arcalod. Sur sa gauche on devine le Mont Granier et sa falaise bien caractéristique.
Juste à gauche de la Pointe de la Sambuy (sur la photo non zoomée), on pouvait également voir la Dent d'Arclusaz. Au-dessus, légèrement sur la droite, on voit Chamechaude, point culminant du Massif de la Chartreuse.
Zoom et gros zoom sur le Massif du Vercors. Dans la partie supérieure on voit bien le Grand Veymont (2341 m, point culminant du massif) et le Mont Aiguille.
Un peu plus sur la droite, on a la Tournette au centre et le Crêt des Mouches sur sa gauche (le petit pic vert).
Sur la gauche on voit le Parmelan.
Zoom sur le Parmelan.
Au centre on voit toute la Chaîne des Aravis. Sur la gauche, on voit le Massif du Bargy, qui est la partie Nord du Massif des Bornes. Sur la droite, on voit le Massif du Giffre.
Zoom sur la Pointe Percée (au fond), point culminant du Massif des Aravis avec 2750 mètres d'altitude.
Zoom sur le Bargy, avec de gauche à droite : le Pic de Jallouvre (2408 m), la Pointe Blanche (2438 m, point culminant du Massif des Bornes) et la Pointe du Midi (2364 m).
Gros zoom sur la Haute Cime, point culminant du Massif du Giffre (3257 m).
Le Mont Blanc et son massif.
Le Massif de la Vanoise tout au fond et le Massif du Beaufortin juste devant (mais au fond quand même).
Zoom sur le Mont Pourri (3779 m, dans la Vanoise) au centre de l'image. Juste devant lui à gauche, on voit également le Roignais (2995 m, point culminant du Massif du Beaufortin). Enfin, sur le bord droit de la photo on ne voit que partiellement la mythique Pierra Menta.
Gros zoom sur la Grande Sassière (3747 m), l'un des plus hauts sommets des Alpes Françaises que l'on peut atteindre en randonnée (sans que ce ne soit de l'alpinisme).
Au fond, dans la moitié gauche de l'image, on voit encore le Massif de la Vanoise, avec en particulier la Grande Casse (3855 m, point culminant du massif), près du bord gauche de la photo. A droite du centre de la photo, on devine les Massifs des Arves (secteur de Valloire) et des Ecrins tout au fond, avec le Massif de la Lauzière juste devant. Enfin, sur la droite, on a le Massif des Grandes Rousses, puis le Massif de Belledonne.
Zoom sur le secteur de Valloire. Devant, dans le Massif de la Lauzière on reconnaît le Grand Arc à droite et le Grand Pic de la Lauzière (2829 m, point culminant du massif) au centre. Dans le Massif des Ecrins, on voit au fond à gauche la Montagne des Agneaux et à droite le Pic de la Grave (en tout petit). Les autres montagnes sont encore plus zoomées dans la photo suivante.
Gros zoom sur le secteur de Valloire. Au centre on reconnaît la Barre des Ecrins (4102 m, point culminant du Massif des Ecrins). A sa gauche on a le Mont Pelvoux (qui est à exactement 100 km !) et à sa droite on a la Meije. Enfin, devant la Meije, on distingue également les Aiguilles d'Arves.
Gros zoom sur le Pic de l'Etendard (3464 m), dans le Massif des Grandes Rousses.
Avant de repartir, on peut également regarder vers le bas, pour voir la suite de l'itinéraire : le Lac du Charvin et l'arête Est par laquelle on va descendre.
Le Lac du Charvin, notre prochaine étape.
L'arête Est du Charvin, que l'on va redescendre pour aller au Lac du Charvin.
Un petit panneau au sommet du Mont Charvin. L'arête Est correspont à la direction du Pas de l'Ours.
Après avoir bien admiré la vue, on se lance dans la partie la plus impressionnante de l'itinéraire, la descente par l'arête Est. Elle est très aérienne, mais les passages délicats ne sont pas exposés au vide.
Le début de l'arête Est.
Le sentier sur l'arête permet de faire de belles photos.
Arrivé à un certain point, on troulve les restes d'un câble de via ferrata. Un peu plus loin, un panneau indique que la via ferrata a été fermée.
Les restes du câble de la via ferrata sur l'arête Est du Charvin.
Le panneau qui indique que la via ferrata est fermée.
Quand l'arête devient beaucoup plus large, il faut alors faire quelques pas de désescalade facile.
Regard en arrière sur l'arête Est, avant le petit passage de désescalade. La descente est impressionnante sous cet angle.
Le petit passage de désescalade.
Regard en arrière après le court passage de désescalade. On voit le chemin qui arrive dans l'herbe en haut à gauche et qui continue dans la neige au milieu à gauche.
Une fois que l'on a quitté l'arête, on arrive assez rapidement au Lac du Charvin (s'il reste encore pas mal de neige, on peut même s'y laisser glisser).
Le Lac du Charvin, une fois le passage de désescalade passé.
Sur les rives du Lac du Charvin.
Un cœur dans le Lac du Charvin !
On va ensuite prendre la direction du Col des Porthets en empruntant le chemin qui passe au pied de la face Nord-Ouest du Charvin.
Le chemin (celui de gauche) qui v vers le Col des Porthets, quelques centaines de mètres après avoir quitté le Lac du Charvin.
La face Nord-Est du Charvin, après avoir quitté le Lac du Charvin. On va contourner l'arête Nord que l'on voit à droite de la photo, pour rejoindre le pied de la face Nord-Ouest.
Au pied de la face Nord-Ouest du Charvin. Notre objectif suivant est le Col des Porthets, que l'on voit juste à gauche du centre de la photo.
On remonte assez vite au Col des Porthets et on rebascule ainsi en face Ouest du Charvin. En suivant le chemin qui descend, on arrive à la bifurcation du début de notre itinéraire, où nous étions partis dans la montée en lacets de la face Ouest du Charvin.
Arrivée au Col des Porthets.
Début de la redescente de la face Ouest du Charvin.
Après avoir rejoint notre chemin de l'aller, on est déjà presque revenu à l'Aulp de Marlens. Il ne reste alors plus qu'à revenir aux Fontanettes, puis au hameau de la Savatte, par le même chemin qu'à l'aller.
Retour en bas de la face Ouest du Charvin, avec l'Aulp de Marlens en vue. En haut à droite on voit bien la Tournette.
Un dernier regard en arrière sur le Mont Charvin, en revenant à l'Aulp de Marlens.
Des vaches au bord de la piste, entre l'Aulp de Marlens et les Fontanettes.
Retour aux Fontanettes.
Une fois aux Fontanettes, si vous avez choisi de vous garer ici (la meilleure option), vous n'avez plus qu'à rentrer en voiture, et si vous êtes garés à la Savatte, il faut encore redescendre par le chemin "douteux". On redescend donc la piste jusqu'à arriver à l'endroit où notre piste descend sur la droite. On suit cette piste environ 330 mètres avant de la quitter, encore une fois sur la droite, pour prendre celle qui redescend au petit chalet isolé du départ. On a alors l'impression d'arriver dans le "jardin" du chalet. On enjambe la barrière et on prend la piste qui nous ramène sur la route. On suit ensuite cette route juqu'au panneau qui indique "les Frasses" (sur la gauche de la route).
Dans l'ordre de lecture : la piste qui quitte la piste qui descend des Fontanettes (photo prise en se retournant, c'est pour cela qu'elle part sur la gauche), la troisième piste après avoir quitté la deuxième piste, arrivée dans le "jardin" du chalet isolé et la piste qui va aux Frasses en quittant la route sur la gauche (on devine le panneau sur l'arbre).
On repasse ensuite devant la ferme des Frasses, puis on redescend dans la prairie avant de reprendre le chemin abandonné en sous-bois.
Dans l'ordre de lecture : passage devant la ferme des Frasses, le bout de "piste" devant la ferme des Frasses pour rejoindre la prairie qui redescend, la prairie qui redescend et retour sur le chemin abandonné sur lequel il faut se frayer un passage (on devine la barrière à enjamber).
Ensuite, on repasse la dernière barrière en fils barbelés et nous voilà de retour au hameau de la Savatte.
Retour au hameau de la Savatte.
Et voilà, c'es la fin de cette superbe randonnée sur le haut sommet le plus méridional de la Chaîne des Aravis. Outre la magnifique vue qui s'étend jusqu'au mythiques sommets des Ecrins (situés à environ 100 km), on parcourt deux superbes arêtes qui permettent d'admirer la montagne sous un angle plus "alpinistique" que les randonnées normales, sans pour autant être très exposé au vide.
Profil altimétrique
Tracé de la rando
Informations rando
Durée
4h 51min
Distance
14.35 km
Dénivelé
1381 m
Altitude max
2409 m
Altitude min
1130 m
Massif
Aravis
Engagement
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Exposition
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
Niveau physique
Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement Logo Engagement
En famille
NON
Restrictions
Prudence sur l'arête Est qui est assez aérienne.
+
-